Abc-Arbitrage.com

http://www.abc-arbitrage.com/generalites/lexique/

Nous vous proposons dans cette rubrique des définitions simples et claires des principaux termes techniques propres à l’activité du groupe ABC arbitrage.
Ce lexique, outil pédagogique, a pour vocation de vous aider à mieux comprendre nos métiers.
Nous le complèterons régulièrement, notamment sur la base de vos suggestions.

Bonne lecture.

Arbitrage

L'arbitrage est une combinaison de plusieurs opérations permettant de réaliser un bénéfice sans risque (en théorie au moins) en tirant partie des seules imperfections susceptibles d'apparaître entre différents marchés. L'arbitrage permet d'assurer l'égalité des prix à un même moment. Il assure la fluidité entre les différents marchés et contribue à leur liquidité. C'est l'opération de base qui permet de garantir l'efficience des marchés.

Arbitrage avec risques exogènes

Les arbitrages avec risques exogènes comportent certains risques dans le protocole de convergence. Les opérations de type « risk arbitrage » (OPA, OPE, etc.) sont significatives de cette seconde famille.
Un certain nombre de clauses préalablement définies peut remettre en cause l’opération, comme  par exemple l’obtention d’un minimum du capital de la cible. Les risques sont systématiquement identifiés et mutualisés.

Arbitrage sans risques exogènes

Les arbitrages sans risques exogènes sont des opérations qui ne comportent pas de risque directionnel ni de risque d’événement particulier sur les marchés financiers. Ces arbitrages sont parfaitement couverts et sont régis par un processus de convergence au calendrier de réalisation immuable. Seuls subsistent d’éventuels risques de nature opérationnelle : erreurs de couvertures, erreurs de calculs, défaillances d’un dépositaire, etc.
L’arbitrage interplace s’inscrit dans cette première grande famille (exploitation d’une incohérence constatée sur un même actif coté sur plusieurs marchés).

Autodétention

Terme désignant la part dans le capital des actions auto-détenues par l'entreprise. Ainsi une entreprise peut détenir ses propres actions. Ces dernières auront vocation à être supprimées ou encore à être distribuées aux salariés dans le cadre d'une attribution d'actions gratuites par exemple. Elles peuvent être aussi détenues dans le cadre d'un plan de stock options.

Autorité des Marchés Financiers (AMF)

Abréviation de l'Autorité des Marchés Financiers. L'AMF est l'organisme de tutelle de la Bourse de Paris qui assure la sécurité de l'épargne et réglemente les marchés. Anciennement connue sous le nom de COB, Commission des Opérations de Bourse, l'AMF est née de la fusion entre la CMF et la COB. L'Autorité des Marchés financiers est l'institution francaise en charge de veiller à la bonne application des règles qui régissent le marché boursier français (règles d'admission, fonctionnement du marché et des intervenants, suivi de l'information communiquée au marché...).